• image
  • image
  • image

Accueil

3 Activités proposées au Dojo de Portets

(croisement de la rue de la Liberté et de la rue de la Bonneterie - 33640 PORTETS)

Judo, Aikido et Taïso

 

Le Judo

Art martial d'origine japonaise, il désigne littérallement la voie de la souplesse. Il se pratique à main nues et consiste à chercher le déséquilibre, projeter au sol et immobiliser l 'adversaire. Il se pratique dès le plus jeune âge (motri-judo à partir de 3 ans et éveil judo à partir de 4 ans). 

Il compte plus de 580 000 licenciés en France.

 

L'Aïkido

L 'Aïkido est un art martial de self-défense  qui comporte de nombreuses  techniques à mains nues, ainsi que des techniques d'armes (sabre- « BOKKEN » ,  bâton- « JO » , poignard-« TANTO » ).

Il consiste à contrôler les attaques de ses adversaires, sans opposition ou exercice de la force, en utilisant des techniques d 'esquive et d'immobilisation.

 

Le Taïso

Mélange d'exercices de renforcement musculaire, d 'assouplissement et de relaxation. Debout ou au sol, seul ou à deux, avec ou sans accessoire, on travaille chaque partie du corps en s 'inspirant des gestes et déplacement du Judo.

 

 

 

 

Historique du club CA Portets

1966 : Création de l’activité Judo au sein du club des jeunes

1968 : Le 28 Novembre, sous l’égide du club omnisports, déclaration de la section JUDO

1970 : Transfert du DOJO à la salle des fêtes, la municipalité achète le tapis (Maire Henri DELAMETTE)

1972 : Gilbert FALGA Président

1976 : Première ceinture noire au Club : Colette DUMAS

1977 : La salle des fêtes est déclarée impropre à la pratique du JUDO par Jeunesse et Sports.

Gilbert FALGA demande la construction d’une nouvelle salle.

1978 : La municipalité met en chantier  l’actuelle salle Polyvalente (Maire Jean DEJEAN)

1979 : Décès de Gilbert FALGA, Marcel MANSENCAL nouveau Président.

1981 : Inauguration de la salle Polyvalente et transfert du DOJO.

1982 : Jean ALMERAS Président. Création de la section AÏKIDO.

1986 : François MERINO professeur depuis 1974 cesse l’enseignement.

Philippe LEON Lui succède pour l’AÏKIDO.

1987 : Nadège BERNARD : 7ième aux championnats de France.

1990 : Guillaume SEVESTRE devient professeur pour la section JUDO.

1993 : 25ième anniversaire du Club.

1998 : De nombreux Arts Martiaux et Canne Française pour fêter les 30 ans du Club.

2006 : Départ de Jean ALMERAS après 24 ans de Présidence. Philippe BERNADET Nouveau président.

2008 : Une belle Fête pour les 40 ans du Club.

2009 : Jérémie RODRIGUEZ rejoint Guillaume SEVESTRE comme professeur de JUDO.

2013 : Sophie GOUS succède à Philippe BERNADET à la présidence du club.

2014 : Fanny JUGE remplace Jeremie RODRIGUEZ.

2015 : Vincent JULIEN remplace Fanny JUGE.

 

La philosophie du club de Portets 


Nous serons d’accord, PORTETS c’est avant tout : La Garonne.

Garonne aux origines  incertaines: Née des glaces de l’Aneto ?... du trou du Toro au pied de la Maladetta ?... du Goueil de Jouéou dans le Val d’Aran ?...

Scientifiques, poètes et passions régionales alimentent à l’envi le débat et le flâneur Portésien admirera encore longtemps, au détour d’une de ses boucles la majesté de sa rivière, sans pouvoir affirmer son lieu de naissance.

Mais au fond, pourquoi s’en étonner ? La beauté ne s’accompagne-t-elle pas souvent d’un certain mystère ?...

Mystère dont toutes proportions gardées, s’alimente le C.A.PORTETS JUDO – AÏKIDO.

Sa naissance affective reste floue…, on peut cependant accorder un certain crédit à la proposition suivante :

Dans les années 60, les jeunes Portésiens s’ennuient quelque peu…sous l’égide de l’abbé NEGRE, jeune ecclésiastique, le foyer des jeunes voit le jour.

On y pratique le football, la danse, le théâtre, et vraisemblablement à compter de septembre 66, le JUDO sous couvert d’un club officiel : Le Judo Club Bordelais de Maître MICHIGAMI.

Ce regroupement de passionnés naîtra de manière officielle le 28 novembre 1968 en adhérent à la Fédération Française de JUDO.

Le bébé de 1968, après avoir intégré l’AÏKIDO en 1982 est désormais un adulte, fort de 180 licenciés, ayant enfanté près de 60 ceintures noires et dont l’influence s’étend sur plusieurs communes.

Le souci constant de ses dirigeants a été, et sera le développement harmonieux physique et moral des pratiquants par le choix de professeurs de haut niveau, titulaires du Brevet d’Etat et dont les connaissances techniques et pédagogiques reconnues, reste le gage d’un enseignement de qualité.

La composante humaine du club est très riche : Origines sociales, culturelles, religieuses, ethniques sont très diverses…mais vivent en parfaite harmonie.

Sans doute parce que la pratique de nos disciplines induit, souvent de manière inconsciente, l’application de l’un des principes définis par Maître Jigoro KANO : Le RESPECT MUTUEL.

Et même si parfois, faiblesse humaine, nous dérogeons quelque peu à ce principe…nous serions très fiers si l’attitude de nos enfants pouvait être ressentie, comme plus juste et plus respectueuse. Ce serait alors un bel hommage rendu aux Maîtres fondateurs des Arts Martiaux, à leurs conseils en matière d’éducation et aux Arts Martiaux eux-mêmes.

 

Remerciements à Jean ALMERAS, auteur de ce texte.



Haut de page Haut de page Haut de page

Agence Web STUDIO L. www.studio-L.fr